22 août 2006

Errance

Je ne sais pas. Je le voulais tellement et je pleure chaque jour depuis. Pas une seule journée sans larmes. Je n'aurai plus jamais des conditions aussi bonnes, et je n'ai pas su réussir. Et je n'arrive pas à me pardonner. J'ai accepté de quitter ma ville, son parc, ses quartiers, mes petites ballades matinales, parce que c'est le prix à payer lorsqu'on est jeune enseignant et je le savais. Je n'ai trop rien dit. Mais CA. Ca comence à faire bcp. Ca je le voulais. Ca j'ai bossé pour l'obtenir. Je n'aurai plus jamais la même motivation, je n'y croirai plus autant. Surtout ailleurs. Je suis perdue, il ne me reste plus rien de stable, plus de racine. C'était tout ce que je voulais, tout mon été y est passé. Je me suis rongée pendant ttes les vacances.

Posté par sabrine à 19:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Errance

    Je ne sais pas quelles épreuves tu rencontres mais je voulais juste te dire que j'espère que ça va, sincèrement: même sans contact, je pense souvent à toi. En ce moment je vois plusieurs de mes rêves s'effondrer et même si ce n'est pas la même chose j'ai l'impression que, peut-être, je comprends ce que tu ressens face à quelque chose qui ne va pas...
    Bon courage et gros bisous.

    Posté par Ninielor, 30 août 2006 à 01:29 | | Répondre
Nouveau commentaire